A PROPOS DU RFLD

A PROPOS

Le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement (RFLD) est une organisation régionale à but non lucratif dont la vision est de construire une coopération efficace en partenariat pour le développement grâce à l'implication d'acteurs étatiques et non étatiques pour promouvoir et protéger les droits des jeunes et des femmes et assurer leur participation aux sphères de prise de décision. La mission principale du RFLD est liée à des approches spécifiques qui sont : le développement inclusif à travers l'application d'approches fondées sur les droits, l'intégration du genre et l'égalité des sexes et l'inclusion sociale - Actions stratégiques et d'impact dans le renforcement des institutions et l'autonomisation des organisations de défense des droits des femmes en intégrant le genre et en promouvant les droits humains et DSSR ; Expertise en élaboration de politiques dans le domaine des droits des jeunes, des femmes et des filles. Les domaines d'intervention du RFLD sont l'espace civique - la justice économique - la lutte contre les pratiques néfastes - les droits humains - le plaidoyer politique - la paix et la sécurité ; avec pour mission de renforcer les capacités des populations à travers des programmes de recherche, de sensibilisation, de formation et d'éducation, et un plaidoyer efficace utilisant les technologies de la communication. Dans le cadre de ces programmes, RFLD mène diverses activités, notamment de la formation et de la recherche en collaboration avec d'autres parties prenantes sur différentes questions en utilisant la bonne approche. RFLD est membre de nombreux réseaux et coalitions en Afrique et a organisé diverses recherches, documentation, plaidoyer et renforcement des capacités sur les droits humains pour la promotion et la protection des droits des femmes en Afrique.  RFLD a son siège au Bénin avec des points focaux dans des pays de l’Afrique où nous intervenons par projet.

Espace Civique - Droits de l'Homme

La stratégie du RFLD s’aligne sur la contribution au « renforcement de capacités à travers les contentieux, la justice et un plus grand respect des droits humains ». Les interventions se concentrent sur la défense des libertés civiques fondamentales d’association, de réunion et d’expression, en particulier lorsqu’elles sont menacées. Nous le faisons en fournissant aux militants et aux organisations ciblées pour leur activisme ou opérant dans des contextes oppressifs un soutien d’urgence et soutenu. A travers ces initiatives, le RFLD fournit des opportunités d’accroître le rôle que jouent les OSC dans la promotion et la protection des droits de l’homme, notamment l’intérêt croissant des OSC pour les mécanismes régionaux des droits de l’homme et la manière dont ils peuvent être utilisés efficacement. Ces mécanismes, dont la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (Commission africaine) et le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant (ACERWC), sont ouverts à la participation de la société civile. Cependant, le RFLD collabore avec la société civile pour améliorer significativement leur participation afin de garantir que ces mécanismes aient un plus grand impact aux niveaux régional, sous-régional, national et local. S’appuyant sur le plaidoyer comme mode de demande et en soumettant des interventions juridiques équitables pour minimiser les impacts négatifs que les lois issues de la politisation à outrance de l’appareil judiciaire ont eus sur les droits de l’homme et l’état de droit.

Justice Economique et Sociale

Conscient donc de ce qu’il est essentiel que les femmes qui forment aujourd’hui la moitié de la population participent à la prise de décision et à un environnement économique sain et convaincant que, le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement met en œuvre des actions qui vont dans la droite ligne de : La participation des femmes à la main-d’œuvre : Pour le RFLD, cette participation est d’une nécessité extrêmement importante car mesure le bien-être social et économique des femmes. L’éradication de la pauvreté fondée sur le développement social, sur la protection de l’environnement et la justice sociale, sur une croissance économique inclusive et durable pour les femmes. La justice économique qu’exige le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement implique également une transformation du travail des femmes, laquelle transformation qui ne se sera guère effective sans un changement de la perception que l’on a des femmes et du degré d’évaluation des soins. Sans les soins il est impossible de survivre et se développe de manière croissante. Or, lorsque le travail de soins non rémunérés relève uniquement de la prérogative des femmes au sein du foyer, elles sont limitées dans leur choix et leurs possibilités de se donner à d’autres activités en l’occurrence des activités rémunérées ou des activités éducatives et celles de loisirs. Aussi les autorités judiciaires doivent s’assurer que des indications générales et détaillées relatives à l’enquête et à la poursuite des crimes de violence économiques et basée sur le genre soient non seulement respectées mais aussi développées.

Mettre fin aux Pratiques Néfastes

Pour le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement, la lutte contre les mutilations génitales féminines passent également par la mobilisation des hommes et des femmes pour le développement de solutions alternatives. Le RFLD travaille en étroite collaboration avec les leaders communautaires, les responsables de la société civile, les enfants et les jeunes pour sensibiliser, transformer leur comportement dans le but de mettre fin à cette pratique. Il travaille aussi avec les autorités en faisant des plaidoyers pour attirer leurs attentions sur les affres de ce phénomène. Plaidoyer au niveau local et national Education et sensibilisation Initiation des ateliers dédiés « droits des filles et des femmes » pour venir en aide.

Plaidoyer Politique pour la Participation des Femmes

Le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement s’est engagé activement depuis sa création dans le plaidoyer pour l’éradication des discriminations sur toutes leurs formes et revendique une meilleure répartition des programmes de lutte contre les programmes de pauvreté qui impliquent une cohérence des politiques locales, nationales et internationales de même qu’une meilleure répartition des richesses. Le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement (RFLD) à travers ce procédé cherche à faire en sorte que les processus décisionnels soient non seulement ouverts à tous mais que les politiques destinées à protéger les populations marginalisées et pauvres soient véritablement mises en œuvre. Pour le RFLD, l’efficacité de la contribution au développement des Organisations de la Société Civile (OSC) repose sur le plaidoyer et une collaboration avec les acteurs étatiques. Avec ses projets, le RFLD mène des actions pour influencer les politiques et les actions des détenteurs de pouvoir afin d’obtenir des conditions propices à une société civile solide sur la base des normes minimales définies chaque fois que possible au travers des dialogues multipartites.

Paix et Sécurité

Grâce à la régularité des réunions (en ligne comme en présentiel) et des ateliers, le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement offre aux participants un espace qui leur permet d’exprimer leur point de vue et de trouver un consensus sur des questions difficiles qui mettent en branle la paix. Sur cet aspect, le RFLD à travers ses stratégies innovantes aborde la notion de sécurité et de la paix sous un angle beaucoup plus large. Nous faisons des recommandations par la voix du plaidoyer. Les résolutions issues des questions importantes des ateliers telles que la promotion de la paix et de l’autonomisation des femmes requièrent la majorité. Pour le RFLD, le moyen le plus sûr et le plus important dans la prévention des conflits est d’avoir recours aux bons offices au plaidoyer. Des années durant, les actions entreprises par le Réseau des Femmes Leaders pour le Développement au profit de la paix et de la sécurité jouent un rôle clé à plusieurs niveaux. À titre d’exemple, elles ont permis à renforcer les capacités des jeunes au niveau national et à une mise au point des outils clés servant à promouvoir la mise en œuvre. Ces actions ont débouché sur des engagements solides et des mesures de la part de beaucoup de jeunes et de la part de certains acteurs politiques au niveau local.