PUBLICATIONS ET ARTICLES

IMPACT DU COVID-19 SUR LES ORGANISATIONS DES DROITS DE L’HOMME

Auteur: AGUEH Dossi Sekonnou Gloria (Présidente du Réseau des Femmes Leaders pour le Développement – RFLD)

 

Contactez la Présidente du RFLD à admin@rflgd.org

 

Alors que l’humanité entière n’a pas fini de subir les affres du virus Ebola, le Covid-19 a surgi de la plus imprévisible des manières. N’épargnant aucun pays, cette pandémie a pratiquement touché toutes les puissances mondiales, avec un bilan très exorbitant.

En dépit des nombreuses mesures prises par les grandes organisations mondiales pour contrer le Covid-19, force est de constater que cette calamité singulière ne se lasse pas d’affecter l’économie mondiale et de faire plusieurs dégâts dans le monde. Les organisations des droits de l’homme ne sont pas restées en marge des méfaits de la pandémie.

Quel est l’impact du Covid-19 sur les organisations des droits de l’homme ?

Quel est l’impact de ce virus sur les organisations des droits de l’homme ?

Avant tout propos, il urge de connaître le sens des organisations des droits de l’homme, leur rôle dans la vie de tout citoyen ainsi que leurs différents combats pour la paix et la stabilité des uns et des autres, sans oublier de revenir dans les moindres détails sur chacun de leurs domaines d’intervention. En effet, les organisations des droits de l’homme ont pour responsabilité de défendre n’importe quel droit fondamental au nom d’une personne ou d’un groupe de personnes. Elles ont pour principale mission de veiller sur le respect sans acception aucune des droits de l’homme. De même, elles œuvrent à promouvoir et à protéger les droits civils et politiques ainsi qu’à faire la promotion, la protection et à mettre en œuvre les droits économiques, sociaux et culturels.

En résumé, les défenseurs des droits de l’homme interviennent sur toutes sortes de situations qui concernent les droits de l’homme. Ils ont plusieurs domaines d’intervention à savoir : la lutte contre la torture, la lutte contre la discrimination, l’accès aux soins de santé, les problèmes d’emploi. Ils œuvrent également pour l’alimentation et l’eau, pour un logement convenable, à l’éducation, etc. Les organisations des droits de l’homme ont une part très active dans la réhabilitation des conditions matérielles nécessaires pour faire du respect des droits de l’homme une réalité.

Ce qui caractérise un défenseur des droits de l’homme est son dévouement à se mettre au côté du citoyen le plus défavorisé afin de lui assurer un lendemain meilleur.

Dans le domaine de social, les organisations des droits de l’homme travaillent à l’amélioration du quotidien de tous les citoyens sans acception de personnes. Elles assurent aussi la liberté politique des uns et des autres en réduisant les différentes tensions (politiques et sociales).

En bref, les organisations des droits de l’homme travaillent pour l’épanouissement et la liberté de tous les citoyens.

Pour réussir chacune de ces missions, les organisations des droits de l’homme se focalisent généralement sur la collecte et la diffusion d’information, la sensibilisation et la mobilisation de l’opinion publique. Ainsi, beaucoup d’organisations non gouvernementales (ONG) et intergouvernementales participent à la réalisation de chacune de ces activités. Celles-ci aident également les défenseurs des droits de l’homme à mettre sur pied des projets de logement et de soins de santé. Mais l’avènement de la pandémie de Covid-19 a porté atteinte aux différentes réalisations des défenseurs des droits de l’homme.

En effet, avec les différentes restrictions imposées par le Covid-19, les grands rassemblements ne sont plus autorisés. Cela oblige ces organisations à recadrer leurs cibles afin de mieux atteindre leurs objectifs.

Vu ces différentes restrictions, des organisations ne parviennent malheureusement pas à honorer les réunions statutaires. Le confinement décrété par les différents Etats accentue aussi les problèmes de santé qui entraînent de nombreux cas de décès. Aussi, les défenseurs des droits de l’homme éprouvent une terrible difficulté à intégrer d’autres communautés en raison des mesures de sécurité barrière, ce qui, malheureusement, limite les actions de ces organisations à œuvrer dans le domaine social.

Les nombreux dégâts de cette crise sur l’intégrité humaine

La pandémie de covid-19 a détérioré tout le système sanitaire. Des Agences et des Institutions mondiales, très affectées par la propagation de cette pandémie, ont apporté une contribution financière aux pays affectés. Des Gouvernements ont mis en œuvre des politiques de décentralisation des subventions en place afin que ce mal de COVID19 soit jugulé. Pour instaurer un climat d’investissement attractif, il est d’une grande nécessité d’assurer la transparence de tous les engagements financiers.

En dehors de la détérioration du système sanitaire, cette pandémie a aussi accentué les inégalités et a mis la lumière sur les sans-abris, les réfugiés, les exilés politiques, les orphelins de père ainsi que de mère, les femmes, les nécessiteux, les migrants, les personnes vivant dans les zones de guerres, etc.

En outre, les difficultés accrues d’accès aux soins de santé primaires dû à cette pandémie auront certainement des effets durables sur le développement du capital humain.

Quelles solutions pour un équilibre parfait pendant la pandémie ?

A l’issu de nos différentes analyses, il est tout à fait clair que la pandémie de Covid-19 plonge la planète entière dans une récession extrême. Il urge ainsi de trouver une solution qui permettrait aux nations de rehausser leur économie et d’assurer dans le même temps la sécurité des citoyens.

Pour ce faire, la communauté internationale doit s’unir pour trouver les solutions qui permettront de réinstaller une reprise aussi solide que possible des différentes activités économiques abandonnées depuis longtemps.